Et maintenant, on fait quoi ?

Le centre social de La Capelette (Marseille) a participé au 4e rapport national Paroles d’habitants et habitantes des quartiers populaires paru en janvier dernier. Publié par la Fédération des centres sociaux de France (FCSF) et Question de ville, réseau des centres de ressources de la politique de la ville, le rapport donne une fois encore la parole aux habitant·e·s des quartiers populaires.

13 centres sociaux ont participé au recueil de témoignages, entre janvier et mai 2018. Bien avant la crise des gilets jaunes et le lancement du Grand débat national. Au fil des pages, les habitant·e·s évoquent les difficultés du quotidien, le sentiment d’abandon, d’isolement, de relégation. Ils lancent un cri d’alarme, suggèrent des propositions et des idées pour améliorer leur vie. « Plus besoin de politiques spécifiques pour des gens spécifiques », un message directement adressé aux décideurs, aux pouvoirs publics, aux élus. Et si le sentiment d’exclusion génère de la colère, il n’altère pas leur combativité. Sur plusieurs questions : la rénovation urbaine, la vie sociale, l’avenir des enfants et des jeunes, bien vivre dans les quartiers,… leur parole est efficace pour être écoutée et prise en compte. Tous et toutes évoquent la place du centre social dans le quartier ; point de repère, lieu d’expression, où il est question de dignité et de vivre ensemble. Dans le prolongement du rapport national, le centre social de La Capelette, en organisant un Grand débat à l’échelle du quartier, a poursuivi cette démarche en accompagnant les habitants et en développant leur pouvoir d’agir pour renforcer le dialogue entre les habitant·e·s et les décideurs.

Centre social La Capelette – 04 91 79 66 01
UCS 13 – 04 96 11 53 60


> en savoir +