La parentalité et le jeu en partage

Le temps nécessaire à la co-construction d’un projet partenarial peut parfois paraître long, mais il est indispensable. Il aura fallu deux ans pour que le Lieu d’accueil enfants parents (LAEP) porté par le centre social des Flamants voit le jour. Ô Petit Partage, c’est son nom, est le seul LAEP du 14e arrondissement.

Depuis quelques semaines, tous les jeudis matins, Ô petit partage résonne des rires des tout-petits. Une salle installée pour l’occasion avec le coin lecture, le coin jeu, le coin motricité, est le terrain de jeux des enfants de 0 à 4 ans, accompagnés de leurs parents. Les Lieux d’accueil enfants parents sont des espaces de rencontres et d’échanges agrées par la CAF des Bouches-du-Rhône qui répondent à certains critères : « l’accès est libre, sans inscription, gratuit, anonyme et confidentiel, résume Nadège Richand, référente famille au centre social Les Flamants. Tous les partenaires ; structures sociales, associations, crèches ou services sociaux, qui ont travaillé sur le projet sont accueillants à tour de rôle. C’est le premier projet que nous développons sur la petite enfance, poursuit Nadège, il n’y avait pas de lieu comme ça dans le Grand Saint Barthélémy, alors que le nombre de naissances y est élevé. »

Réunie dès 2017, la Commission Petite enfance qui rassemble des acteurs du territoire comme la MDS, le CMPP, les trois centres sociaux, une micro-crèche, l’ADAI 13 et l’IRTS, et les partenaires financeurs la CAF, le CD 13, la Politique de la Ville et la Ville de Marseille, a d’abord fait un état des lieux. Une enquête auprès des habitants a révélé que le manque de mode garde ponctuel était une préoccupation des habitants mais également l’isolement géographique ou familial et la recherche d’activités pour les tout-petits.

Chaque partenaire met à disposition du personnel pour assurer le fonctionnement du lieu, et tout se décide collectivement. « Ces lieux entrent dans le cadre du soutien à la parentalité, nous avons choisi d’axer notre travail sur la question de la séparation, précise Nadège. En fait il s’agit de travailler le lien pour mieux se séparer, de manière progressive et non pas brutale car les relations peuvent être fusionnelles dans certaines familles. Ce sont surtout et aussi des lieux d’éveil et de socialisation pour les enfants, ils permettent  aux enfants de rencontrer d’autres adultes, d’autres enfants et aux parents de se rencontrer. Le rôle des parents est essentiel car d’une certaine manière, ils font vivre le lieu. Les accueillants que nous sommes sont là pour écouter, veiller au respect du cadre, nous sommes des médiatrices, en position d’observation. »
Et Nadège d’expliquer : « On ne questionne pas et on n’apporte pas de réponses toutes faites, on amène le parent à construire sa réponse. Sans jugement. D’ailleurs les parents se sont vite approprié le lieu. Ils viennent parce qu’ils y trouvent du plaisir, c’est un espace de liberté et d’ouverture. C’est un lieu de parole et d’écoute, neutre, convivial, chaleureux où l’accueil est essentiel tout comme dans un centre social ». Comme une évidence.

Centre social Les Flamants 10, avenue Ansaldi 13014 Marseille 04 91 21 83 78 csflamantsiris@orange.fr